Ce qui a de bien quand on retourne dans un bar bon plan de l’Apéro du Jeudi, c’est qu’on sait où on met son godet : une équipe sympa, des prix tout aussi sympa et cette petite ambiance qui vous change un apéro. Et ben chez le Casa Lola on était sûr de retrouver tout ça. Alors quand Mehdi et sa bande du KSP  m’ont contacté pour se faire un karaoke live pour la fête de la musique au Casa, j’ai pas hésité longtemps. Et je crois que j’ai bien fait. Quelques photos du Casa :

[pub]

Des petits nouveaux nous ont rejoins pour les coeurs de l’apéro :

Tout le monde craignait la pluie… à 19h30 pétante c’était bien le soleil le premier invité de l’apéro ! Une belle lumière, qui nous a offert notre première véritable terrasse de l’année. Que du bonheur. Après le soleil, c’est Jean-Marie qui s’est annoncé (pour ceux qui le connaissent ça parait logique), ensuite Géraldine et Guigui (vraiment ridicule ce surnom quand même). La cheville ouvrière de l’apéro était là, ça allait roxer du poney (donc il parait que cette expression n’existe pas, je dépose une contre-marque dessus donc). Les petites (!) pintes à 5€ commençaient un peu à valser. Tout comme les reprises de KSP : Like a hobo, Les Cactus, Aux Champs Elysées, Should I stay, should I go (et ouais les 2 chansons), Ton Invitation… je vous laisse retrouver les chanteurs et les groupes mais c’est fastoche. Ambiance grosse fête.

Grosse fête parce que tout de même y avait du monde à cet apéro musical ! Caro ci-dessus et son regard de braise, mais aussi Marie qui est revenue (et ça se confirme : Marie va devenir une énorme apéroclubbeuse), Olivier, qui allié à Jean-Marie ont établi le contact avec Cécile, qui pensait vraiment pouvoir échapper aux photos :

Ambiance bretonne avec Brieuc et Géraldine (+ Fredo) :

Bref on s’est marré :

Sous l’oeil soucieux de Guigui (non c’est vrai c’est ridicule quand même), le duo magique Déb’Noelie est arrivé, tel un rayon de soleil sur une pinte de bière (je suis Gobelet d’Or aux Poètes de Comptoir 1997) :

Même Sylvain est venu faire un petit tour avec Anne qui est venue malgré un quota de sommeil bien en dessous du seuil de tolérance humain :

Sinon la valse des badges de l’apéro continue et je pense que bientôt on retrouvera des badges au Pérou… à moins que ce soit plutôt du côté de la Corée puisque Isabelle, transfuge de l’apéro du jeudi de Lyon, représentait fièrement ce soir le pays du matin calme.

Pendant ce temps Olivier a bien établi le contact avec Cécile qui parait être conquise par l’apéro :

tandis que Marie prenait un petit verre de vin et une rose à la main. Surement un peu socialiste Marie.

Mais la nuit ne faisait que commencer et pour certains elle s’est continuée jusque tard à l’Absurde Imposture (un autre bon plan de l’Apéro !).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rendez-vous le jeudi 5 juillet pour de nouvelles aventures apéritives !

Rechercher dans le site