Tout commence à l'Apéro

Je veux recevoir les invitations

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Divine Alcôve, libertin et gourmand

20 mai of 2017 by

Comme chaque année, l’Apéro du Jeudi avait rendez-vous jeudi dernier avec le libertinage. Car oui, les lieux libertins à Paris sont définitivement sortis pour la plupart de leur obscurantisme pour proposer des concepts plus ouverts, accessibles à tous, même aux non libertins. C’est toute l’idée de la Divine Alcôve, du côté du Champs de Mars, rue Duvivier. Derrière la façade bleue et les vitres sans teins qui trahissent un coin coquin se cache un bar restaurant, réservé aux couples, libertins affirmés ou curieux, qui se définie comme un before les clubs libertins. L’Apéro du Jeudi est donc allé poser son verre à cocktails dans ce bar sexy de la capitale jeudi dernier.

Pousser la porte bleue

Si on n’est pas habitué de la Divine Alcôve ou qu’on est attiré par une expérience libertine sans en connaître vraiment les codes, le plus dur sera surement de pousser cette jolie porte bleue au 25 de la rue Duvivier dans le 7ème arrondissement de Paris.

 

 

Bien entendu, comme nous le rappelle Laurent, le gérant, il faut pousser la porte à deux : seuls les couples sont admis à la Divine. Mais une fois le palier franchi, vous voici dans un véritable cocon : lumières douces et tamisés, fond sonore agréable (pas trop fort pour pouvoir discuter), déco riche mais élégante, canapés et coussins tout confort, on s’y sent déjà bien. Que vous ayez envie de vous asseoir sur les tabourets hauts pour prendre l’apéro, ou vous nicher tranquillement sur les fauteuil ou canapés pour dîner, vous êtes biens.

Kiss de l’Alcove et cocktails au sirop maison

Justement question apéro, le Divine offre une jolie carte de cocktails à des prix attractifs pour le quartier et pour un bar libertin (13€). Laurent, très accueillant, vous offrira peut-être son délicieux shot Kiss de l’Alcôve pour lancer la soirée mais vous serez forcément séduits par ses cocktails.

Des cocktails maisons frais !

En effet, ils sont créés par un véritable bartender qui mixe lui-même, le jour même, ses sirops de fruits frais. Un mojito très agréable, un Alcôve (rhum Bologne, sirop maison passion-vanille, citron vert frais, Bitter Angustura) commencera à vous donner quelques émotions coupables.

Un restaurant libertin

Mais la spécialité de cette maison libertine, c’est son restaurant. L’idée ? Permettre aux couples à la recherche de plaisirs libertins de se rencontrer autour d’une bonne assiette. Les tables sont bien proches pour faciliter au mieux les contacts. D’ailleurs nos apéroclubbers se sont laissés séduire : 8 couples (ou duo pour certains) ont dîné sur place et rencontrer d’autres couples, parfois évidemment juste pour discuter. Et leur verdict : « c’est délicieux ». Car oui en plus d’avoir un concept insolite pour un moment sexy sur Paris, le Divine Alcôve est un bon restaurant. J’ai entendu beaucoup de bien du Chirashi Saumon et du Tartare de boeuf de la maison Polmard par exemple. Cerise sur la soirée ? Là encore le prix des plats est agréable pour le quartier et pour un lieu libertin : comptez 22€ pour un plat en moyenne.

Le restaurant ? Délicieux disent en coeur les apéroclubbers !

 

Ambiance libertine

Une fois que vous avez validé le confort, les consommations, il faut voir si « la mayonnaise prend » si je puis m’exprimer ainsi. Car un lieu de plaisir comme la Divine Alcôve, l’essentiel c’est l’atmosphère. Et ce parfum de liberté, de plaisir mais aussi de confiance, est insufflé forcément par ce couple qui tient « la baraque » : Laurent et Gentiane. Et on peut dire qu’ils réussissent leur pari. Laurent pourra discuter avec vous des heures sur sa façon de voir le libertinage « c’est la femme qui décide de tout au final », sa façon de vous mettre à l’aise… et puis il y a Gentiane, qui s’occupe notamment du service, mais qui s’occupe surtout de mettre la petite étincelle pour enflammer la soirée avec ses tenues ultra sexy. Oui, oui, vous êtes bien chez les libertins, d’ailleurs la barre de pole dance vous appelle.

Que vous ayez envie de pousser ce soir là un peu plus votre curiosité, que vous ayez envie de sentir l’excitation du « tout est possible », que vous ayez envie de mettre une tenue ultra sexy que vous ne pourrez pas mettre ailleurs, que Madame, vous ayez envie de remonter un peu plus la jupe que d’habitude ou que vous ayez envie de rencontrer d’autres libertins pour aller en club ensuite, la Divine Alcôve vous tend les bras.

On vous recommande chaudement (l’ambiance est déjà chaude mais on rajoute une couche) le Divine Alcôve pour un début de soirée tourné vers le plaisir…

Le Divine Alcôve
25 rue Duvivier 75007 Paris / Mo Ecole Militaire
Cocktails à partir de 13€ / plats à partir de 22€
Réservé aux couples / Dress code : jupe et talons pour ces dames, pas de jean ni basket pour ces messieurs
Avec votre carte Apéro du Jeudi (avec au moins un tampon dessus) , 1 shot Kiss offert
> la fiche du bar
> site internet
> page Facebook

Et l’Apéro du Jeudi ?

La sauce qui est tombée pile poile à 19h30 en a découragé plus d’un. Mais heureusement une petit vingtaine d’apéroclubbers ont bravé la pluie et poussé cette fameuse porte bleue pour découvrir la Divine Alcôve. Certains déjà libertins, d’autres non, juste venus par curiosité et parce que c’est l’apéro. Quand même 6 nouveaux couples qui n’étaient jamais venus à l’Apéro qui ont décidé de sauter le pas. Juste le pas hein.


Alors bien sûr, vous ne verrez pas (ou très peu) de photos des apéroclubbers présents ce soir là. Car oui dans les lieux libertins, on ferme son objectif.

Ceux qui sont passés, comment avez-vous trouver la Divine Alcôve ?

Previous:

Notre Apéro rooftop au club libertin le WE

You may also like

Post a new comment